Loin, très loin de chez nous.

Nos voyages aux fils de nos découvertes en Nouvelle-Zélande, à Hawaii, dans l'ouest américain...

19 mai 2008

Au revoir Christchurch


Après notre première nuit à Christchurch, nous voulions d'abord voir la mer avant de partir vers la péninsule de Banks et Akaroa. Un détour vers Waimairi beach pour voir l'Océan Pacifique.

Le soleil est un peu caché mais il fait très bon sur la plage et nous ne sommes pas seuls à se balader en ce dimanche matin.

Voilà, nous quittons la ville et ses faubourgs pour descendre vers le sud est. Ici, la limitation en-dehors des agglomérations est de 100km/h. Les routes en Nouvelle-Zélande  sont correctes, jusqu'au fin fond des campagnes. Belle performance quand on sait les milliers de kilomètres bitumés dans ce pays.

Des champs de moutons comme m'a dit ma fille.

Un paysage de plaines qui devient de plus en plus accentué dans la péninsule

Après avoir roulé sur la route en lacets et grimpé pendant un long moment, nous voilà de l'autre côté du sommet avec un paysage magnifique



13 mai 2008

Le jardin botanique


Comme je vous le disais précédemment, Christchurch a beaucoup de verdure en ses murs.

Squares, gardens de toutes tailles, vous avez du choix pour faire une pause, vous balader, jouer, faire du sport, dans la ville.

Nous avions choisi de visiter le Botanic Gardens ou, si vous préférez, le jardin botanique.

Il fait partie intégrante de Hagley Park, très grand parc à deux pas du centre ville.

Voilà, il est temps de se mettre à la recherche d'un camping pour notre première nuit dans notre motor home.


08 mai 2008

Arts Centre et Museum


Un autre endroit que l'on souhaitait voir était The Arts Centre.

 De vieux immeubles de style gothiques, donnant sur quatre rues qui abritèrent d'après ce que j'ai compris, pendant toute une époque l' University of Canterbury.

 Auhourd'hui, ils regroupent des théâtres, galeries d'exposition, cafés, école de musique, académie du cinéma,.... Enfin tout ce que peut regrouper un grand centre d'art avec des cours intérieures ainsi qu'un marché le samedi où est vendu toutes sortes d'artisanats.

côté cour, il y a beaucoup moins de monde par contre, c'est beaucoup moins austère et vaut le coup d'oeil.

 

J'aime beaucoup ce style d'endroit plein d'histoire limite austère.

Et oui et après?

l'après-midi étant déjà bien avancée, nous traverserons le jardin botanique avant sa fermeture.

Un autre grand bâtiment à vous montrer, dans le même style que ceux du Arts Centre en face, et qui touche l'entrée du jardin botanique, celui du Musée.

 

Avant de pénétrer dans le jardin, on jette un dernier coup d'oeil, l'autre côté de la rue, sur une autre façade du Arts Centre.


06 mai 2008

Toujours à Christchurch


Nous continuons donc notre découverte de Christchurch avec de l'autre côté de la place, Woscester street qui s'en va vers le Musée et le jardin Botanique.

Nous sommes partis vers les rues piétonnes remplies de magasins de toutes sortes, un centre ville comme nous les connaissons en france.

Un mémorial de la guerre 39-45 finit la zone piétonne sur lequel apparaît le nom de la France.

 

Nous nous arrêterons la prochaine fois au Arts Centre: le grand centre culturel de Christchurch.


05 mai 2008

Christchurch


C'est une ville étendue, pleine de quartiers de maisons individuelles. Le centre est reconnaissable par ses buildings tous dans le périmètre de la cathédrale sur quelques pâtés de rues.

Beaucoup de verdure avec parcs et jardins. 

Nous avons laissé notre nouveau jouet sur un parking au jardin botanique et longé l'Avon (une des rivières qui traverse Christchurch) pour rejoindre deux rues plus loin le centre ville.

 Au détour de Colombo street, nous voilà en vue de la cathédrale.

Je la visiterais avec ma fille comme beaucoup de touristes autour de nous.

Pendant ce temps, DH est resté savouré l'ambiance sur la place en face, très attiré par les tramways qui passent.

De vieux trams en parfait état.

 



30 avril 2008

Le côté pratique en Nouvelle-Zélande


Et nous voilà partis vers le supermarché du coin pour des courses. Quand on parle de supermarchés, on n'y trouve pas d'électroménagers, ni vêtements, ni grand choses à par la bouffe. Il existe d'autres chaînes de magasin pour cela.

vinaigrette sucréele jambonle pain en sachet

Pas de très grandes surprises: des rayons de fruits et légumes comme on les connait en France.

A part, les steaks de boeuf panés et le blanc de poulet coupés en lamelles, pas vu d'escalopes, le jambon est en vrac et au poids. Il y a même une french baguette qui n'a pas grand chose à voir avec celle que nous connaissons, plus une baguette viennoise. Le beurre salé ou pas, rien de marqué sur l'emballage et le lait aussi n'a pas d'équivalence avec le nôtre. Leur fromage râpé en grosses lamelles est un régal, un accompagnement à part entière, goût de crème et de fromage réuni, j'ai adoré. Leurs pains aussi super bon, tous sont sous emballage.

Le top pour des lichoux comme nous qui sommes très privés en Polynésie était ce rayon:

Distributeurs au sachet de toutes sortes de bonbons, arachides et autres gâteries. Ne vous y trompez pas, je n'ai jamais vu un tas de gosses grouiller devant, ni même les gens acheter des quantités indécentes.

Mais bon, des caramels durs recouverts de chocolat; les petits nounours au sucre; les noix décortiquées; les amandes; un régal, on se serait cru enfants devant le rayon bonbons de la boulangerie du coin, en mieux. A quand ce genre de distributeurs en grandes surfaces, en France?

Autre détail de ménagère: à la caisse d'un supermarché, vous ne remettez pas vos courses dans votre caddy avant qu'un(e) employé(e) en bout de caisse n'est fini de vous les mettre en sacs plastiques et vous les retendent. Impressionnant, tous ces sacs plastiques dont nous sommes privés en France et pourtant je peux vous dire que j'ai trouvé le pays très propre!

Ces supermarchés restent ouverts très tard, il y en a même qui ne ferment jamais et cela 7 jours sur 7. Vous trouvez le personnel, le dimanche, qui s'affère comme tous les autres jours, rien à l'intérieur ne vous dit que c'est dimanche à part peut-être, moins de monde.

Vous ne vous perdez pas dans d'immenses surfaces, juste ce qu'il faut. Les courses pas vraiment une corvée ici, j'ai même trouvé les gens plus relax qu'en France, en tout cas moi, j'ai apprécié.

Nos courses faites, nous pouvons nous mettre en route pour la découverte du centre ville de Christchurch.


27 avril 2008

Notre camping car


La quasi totalité de notre voyage sera en camping-car. Un espace bien à nous dans ce pays étranger. Nous n'en avions jamais fait. Et pour une première, nous fûmes conquis.

Un certain confort avec chauffage au gaz et électrique (pour nous primordial), micro-ondes, TV- lecteur de DVD, très bien équipé jusqu'aux draps et torchons.Presque aussi bien qu'à la maison, l'espace en moins. Nous avons trouvé nos marques rapidement(corvées comprises).

 

Le plus gros souci, c'est la conduite à gauche, on vous le rappelle sur le tableau de bord dès que vous le regardez : "keep your left.". Alors, après les premières tentatives de trouver votre levier de vitesse à droite, vous le cherchez à gauche. Idem pour les clignotants...

Ce que j'ai trouvé le plus dur, est de ne pas avoir mon repaire du bas côté de la route quand je roulais. Cela dit, on y vient très vite à cette conduite même si au début il y a quelques sueurs pour prendre un rond-point. Difficile avec nos habitudes de gérer les priorités. Mais il faut croire qu'en présence d'un camping-car, les gens sont plus relax et nous on ne jouera pas aux héros. Après tout, nous sommes en vacances, pas pressés, alors place aux autres!

 


24 avril 2008

Arrivée à Chrischurch


 Nous avions retenu un hôtel tout près de l'aéroport pour cette première nuit, comme il ne pleut pas (on aurait dû être arrosé d'après la météo), nous partons à pied.

Un premier regard sur le rond point devant l'hôtel qui soit dit en passant était confortable, il ne s'agit plus de poteau indicateur cette fois-ci mais plutôt un genre de Totem.

Repas du soir dans l'hôtel avec un menu au petit bonheur la chance... J'ai déjà du mal à concrétiser certains menus en France, alors en anglais, faut pas rêver. Nous fûmes chanceux sur nos choix, c'était très bon. Un personnel patient avec les pauvres étrangers que nous étions.

Voilà pour les émotions de la journée. Reste à lire quelques dépliants publicitaires sur la ville avant de fermer les yeux.

Demain, nous récupérons le camping-car et à nous la Nouvelle Zélande!


21 avril 2008

La Nouvelle-Zélande d'en haut


Pour commencer à rêver avant d'atterir, de la hauteur avec ses quelques photos.

Nous voilà à nouveau sur la terre ferme:

Au centre de la photo, vous avez peut-être repéré le poteau indicateur.

Nous en avons croisé un certain nombre en Nouvelle-Zélande. Certains servant comme celui-ci à vous situer dans le monde au cas où, vous seriez perdus!
D'autres sur le même modèle servent surtout à se diriger vers les attractions touristiques, historiques des villes.


Nous n'avons pas trouvé Paris sur celui-ci. Mais peut-on leur en vouloir? Nous sommes à peu près à 16600 km de notre capitale, par contre Papeete est mentionné à 4569km.

La porte à côté quoi!


17 avril 2008

La Nouvelle Zélande


Comme j'aimerai vous montrer un peu plus qu'à travers quelques articles sur mon autre blog ce magnifique pays qu'est la Nouvelle Zélande.

Comme il faut le dire, j'ai fait énormément clic-clic là-bas. Il y a de quoi se lancer dans ce deuxième blog.

Il va au fil du temps vous relater notre voyage en Nouvelle Zélande.

Un trip en camping-car dans l'île sud d'abord de Christchurch à Picton en passant par la côte ouest, pour rejoindre l'île nord et la capitale Wellington par ferry. Nous avons remonté la région sulfureuse pour finir à Auckland, à l'hôtel les derniers jours, au pied de la célèbre Sky Tower.

Un pays totalement inconnu de nous jusqu'à notre arrivée à Tahiti où nous vivons depuis bientôt trois ans.

Vu l'enthousiasme des gens autour de nous quand ils abordaient le sujet, l'idée a germé petit à petit. Je n'ai jamais imaginé en partant pour Tahiti me retrouver à côté de phoques ou de geysers en Nouvelle-Zélande.

 J'ai beaucoup  préparé ce voyage, d'une part parce que je n'ai qu'un niveau d'anglais scolaire que je "cultive" à l'occasion sur internet mais peu de parlé et mon époux lui le comprend (et surprise, beaucoup mieux que je pensais) mais ne le parle pas du tout.

Nous sommes donc partis un jeudi matin prendre notre avion. Cinq heures plus tard, nous atterrissions à Auckland à la recherche de notre correspondance.

On était déjà vendredi vers 11h . Et oui, on passe la ligne de changement de jour avant l'arrivée à Auckland.

En route pour le terminal domestic (lignes intérieures) à pied sous le soleil pour la deuxième étape du voyage, la côte est de l'île sud et la ville de Christchurch. 




Ou pour revoir chaque voyage, un petit clic sur:

LA NOUVELLE ZELANDE
HAWAII
L'OUEST AMERICAIN

© Loin, très loin de chez nous | 2008-2019 | Tous droits réservés